Dimanche, le 30 avril 2017

NOTE D'INFORMATION SUR L'ETAT D'AVANCENCEMENT DES TRAVAUX DU 4ème RGPH AU 10/04/2017

  Le 4ème Recensement a été institué par Décret du 15 septembre 2015 de Monsieur le Président de la République, S.E. Paul BIYA. A ce jour, tous les documents méthodologiques ainsi que les outils de collecte ont été élaborés et validés.

  Le 13 septembre 2016, des activités de cartographie censitaire ont démarré dans la zone commune de Yaoundé. Depuis les mois d’octobre et novembre 2016, 75 détachements ont été déployés sur l’ensemble du territoire. Ce nombre a été porté à 80 détachements aujourd’hui (Avril 2017). Cette opération consiste à localiser tous les sites habités, estimer la population de ces sites, afin de découper le territoire en petites zones à confier à chaque Agent Recenseur. Il s’agit également de collecter des informations sur les services et infrastructures communautaires de base qui existent dans les villes, les quartiers et les villages.

  Pour cette phase, et sur recommandation du Comité Technique du 4ème RGPH, les moyens sont mutualisés avec ceux du Recensement Général de l’Agriculture et de l’Élevage (REGAE) qui se déroule concomitamment.

  A mi-parcours des opérations de cartographie, le taux de couverture du territoire est de 35% environ (fin mars 2017). La fin des travaux de cartographie censitaire est fixée à fin juillet-aout 2017 à l’effet de tenir l’engagement de procéder au dénombrement principal en novembre-décembre 2017.

  Pendant que se réalise la cartographie, la Coordination nationale du 4ème Recensement doit également exécuter le  Recensement pilote, dont l’organisation est envisagée en avril 2017. Il s’agira, au cours de cette activité qui va se dérouler dans douze arrondissements répartis dans les dix Régions, de tester la méthodologie préparée en vue du déroulement du dénombrement principal.

  Il convient enfin de signaler que la Coordination Nationale travaille avec l’Institut de Formation et de Recherche Démographiques qui veille à l’Assurance Qualité, ainsi qu’avec l’UNFPA qui prend en charge le coût de l’assurance qualité.

  Il y a lieu de souligner que le coût de la réalisation du 4ème Recensement est estimé à près de 27 milliards de FCFA  dont 16 milliards pour le seul dénombrement principal. Cette somme servira au recrutement, à la formation et au défraiement de 33 000 agents recenseurs temporaires, l’acquisition de 33 000 smartphones, l’achat ou la location de plus 100 véhicules double-cabines, de motocyclettes, vélos, pirogues et hors bords, chasubles et t-shirts, sans oublier l’acquisition d’équipements et de logiciels informatiques et d’analyse, etc.

  Il convient de rappeler que le Cameroun a déjà réalisé trois recensements, en 1976, 1987 et 2005.Le 4ème Recensement se particularise par son arrimage à la dynamique de modernisation des pratiques de collecte des données. En effet, le Cameroun a fait le choix stratégique de réaliser le 4ème RGPH en utilisant les technologies numériques, notamment les smartphones pour la collecte digitalisée des données sur la population et l’habitat.

 

                 Cellule de la Communication et des Relations Publiques

 

 

 

 

 

Newsletter

Visiteurs

Aujourd'hui
Cette semaine
Tous
420
11011
682359

Contact

  • BUCREP
  • BP 12932 Yaoundé-Cameroun
  • Email: contact@bucrep.cm
  • Tel: (237) 222 20 30 71

Nous Ecrire

.