Samedi, le 27 mai 2017

DELAIS DU CONCOURS DE L'HYMNE DU 4e RGPH

Il est porté à la connaissance du public que désormais le délais pour le dépôt des œuvres musicales relatives au concours de l'hymne du 4e RGPH est expiré depuis le 10 mai 2017.

Par ailleurs ceux dont les dossiers ont été reçus seront informés au cours des semaines à venir, de la publication du nom du gagnant dudit concours sur le site web du Bucrep.

 

COMPETITION FOR THE ANTHEM OF THE 4th POPULATION and HOUSING CENSUS (GPHC)

           The Director-General of BUCREP (National Coordinator of the 4th General Population and Housing Census) hereby informs the public that a song competition for the 4th Census shall be organized.

         The role of the selected song shall be to arouse interest in the 4th Census, accompany the planned mobilization and sensitization activities, and serve as support for census communication activities. 

            The Terms of Reference for this competition are available on BUCREP’s website, as well as in the Communication and Public Relations Unit of BUCREP, situated opposite the Yaounde Omnisports Stadium.

 

 

TERMS OF REFERENCE OF THE SONG FOR THE FOURTH GENERAL POPULATION AND HOUSING CENSUS

 

 

1-    General information

 The National Coordination Unit of the Fourth General Population and Housing Census (authorised by Presidential Decree No 2015/397 of 15 September 2015), shall see to the functioning of census operations throughout the national territory.

 Prior to the main enumeration phase, the Coordination Unit envisages carrying out a sensitization and social mobilization campaign geared to bringing together all the parties involved in all phases of this broad-based operation.

 In this connection, the National Coordination Unit hereby organizes a song competition for the 4th Census. The selected song shall generate interest in the project, accompany the envisaged sensitization and mobilization activities, and serve as support for census communication activities.

 2-    Rules and regulations

 Article 1: Participants

 This competition shall be open to Cameroonians of both sexes who have full citizenship rights as well as postal or electronic (email) addresses and valid telephone numbers.

 Article 2: Selection criteria

 The song should be bilingual, that is, it should be obligatorily composed in the two official languages. It should outline the 4th Census objectives in very simple and easy-to-remember lyrics.

  -         It should particularly serve in sensitizing and mobilizing the population as concerns the 4th Census;

 -         It should be accompanied by an instrumental version.

 Article 3:  Submission of the song

 -         It shall be submitted, through a CD or USB memory key, to BUCREP’s Communication Unit, located opposite the Ahmadou Ahidjo Omnisports Stadium and behind the Centre Regional Delegation for Taxation in Yaounde. It can also be sent through BUCREP’s email address (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ).

 -         This submission must include the lyrics and, possibly, the musical notes.

 -         It should not exceed two minutes.

 -         The deadline for submission of the production shall be 05/10th/2017.

 Article 4: Selection procedure

 Songs  presented at the 4th Census Song Competition shall be assessed by a jury set up by the 4th Census National Coordination Unit.

 Article 5: Restrictions

 No candidate shall submit more than one song. Failure to respect this instruction shall result in an immediate disqualification.

 Article 6: Price

 The winning song shall be worth 4 million CFA frs.

 Article 7:Author’s rights

The winning song shall become the property of the 4th Census National Coordination Unit. The author shall undertake to transfer all rights involved to the National Coordination Unit to enhance the 4th Census.

 Article 8: Cancellation

If necessary, the 4th Census National Coordination Unit shall reserve the right to adjust the competition schedule or to completely cancel the competition without any personal liability.

 

 

Madam Bernadette MBARGA

 The 4th GPHC National Coordinator

 

                                                                          

 

 

 

        

 

 

 

 

Préparatifs du Recensement Pilote

 Alors que la mission de la Cartographie Censitaire bat son plein (avec un taux de couverture de 30% du territoire national), le BUCREP prépare le Recensement Pilote dont l'organisation est annoncée dans les semaines à venir dans douze arrondissements. Une formation des contrôleurs a démarré le 20 février 2017 et va s'achever le 15 mars 2017. Dès le 20 mars, les contrôleurs iront à leur tour former les agents recenseurs retenus. Cette formation durera 21 jours. Le contrôle qualité de cette formation est assuré par l'IFORD.

 

QU’EST-CE QUE LE RECENSEMENT PILOTE ?

 

Le recensement pilote est la phase qui permet de tester toutes les méthodologies proposées pour exécuter le recensement, afin de s’assurer qu’elles seront efficientes.

 OBJECTIFS ET PRODUITS ATTENDUS

 Le recensement pilote vise à réaliser une simulation à petite échelle en vue de finaliser la méthodologie générale du recensement.

 

Il s’agit plus spécifiquement de tester :

 

·  l'efficacité de l’organisation générale du recensement depuis la cartographie censitaire jusqu’à l'analyse sommaire ;

 

·  la capacité à couvrir l’ensemble du terrain et notamment les zones difficiles d’accès du pays ;

 

·  l’opérationnalité de la cartographie et notamment des zones de recensement découpées ;

 

·  l’efficacité des programmes de formation des personnels d’exécution ;

 

·  l'efficacité de la campagne de sensibilisation et de mobilisation sociale ;

 

·  le temps requis pour chaque activité du recensement ;

 

·  l’harmonisation de la formation de tout le personnel ;

 

·  la compréhension par les personnes recensées, des questions posées ;

 

·  la fiabilité des variables à collecter ;

 

·  l’efficacité des procédures de contrôle qualité ;

 

·  le profil du personnel de terrain impliqué dans l’opération en fonction de l’approche méthodologique ;

 

·  l’efficacité des procédures d’utilisation des tablettes/smartphones et des GPS et autres outils de collecte ;

 

·  l’opérationnalité des différentes applications de collecte, de traitement numérique et de transfert automatique des données ;

 

·  l’efficacité des filtres et des spécifications de contrôle automatique des données ;

 

·  l’efficacité des procédures de clôture des opérations de terrain.

 PRODUITS ATTENDUS

 Les produits ci-après sont attendus du recensement pilote :

 

·  liste des zones comportant des difficultés susceptibles d’entraver le dénombrement principal assortie de propositions de solutions ;

 

·  méthodologie de la cartographie révisée ;

 

·  dispositif de mise en place de la logistique et du matériel révisé ;

 

·  questionnaire finalisé ;

 

·  profil du personnel de terrain revu ;

 

·  stratégie de formation et de recrutement révisée ;

 

·  stratégie de sensibilisation et de mobilisation sociale finalisée ;

 

·  procédures de contrôle qualité revues ;

 

·  applications de collecte, de traitement numérique et de transfert automatique des données revues ;

 

·  procédures d’utilisation des tablettes/Smartphones finalisées ;

 

·  rapport du recensement pilote.

 SPECIFICITES METHODOLOGIQUES DU RECENSEMENT PILOTE

 Le recensement pilote s’exécute sur un échantillon de ZD qui tient compte des difficultés prévisibles qui pourraient être rencontrées au cours du dénombrement principal et des activités post dénombrement, tout en permettant également de tester la charge de travail.

 

Cette opération sera exécutée dans 12 arrondissements choisis de manière raisonnée dans les 10 régions du pays auxquels s’ajouteront deux arrondissements choisis dans les villes de Yaoundé et Douala. La durée du dénombrement-test sera de 23 jours.

 

Après le dénombrement-test, une EPC test sera réalisée essentiellement pour tester l’opérationnalité de l’appariement automatisé des questionnaires. Elle visera également à évaluer la couverture et la qualité des données relatives à certaines variables (sexe, âge, état matrimonial, etc.) du recensement pilote. Elle portera sur un sous-échantillon de 72 zones de dénombrement (urbaines et rurales). Cette enquête se réalisera immédiatement après la clôture des activités du dénombrement-test sur le terrain.

 

L’application de collecte développée pour le recensement pilote est issue du questionnaire ménage ordinaire.

DESCRIPTION DES ACTIVITÉS

RECRUTEMENT ET FORMATION DU PERSONNEL

 Le personnel du recensement pilote est constitué de superviseurs régionaux, de superviseurs TIC, de contrôleurs, de chefs d’équipe et d’agents recenseurs. Le recrutement et la formation du personnel ne pourront se faire qu’après l’acquisition du matériel et des équipements, le développement et le test des applications de collecte.

 

La formation des agents recenseurs et des chefs d’équipe se fera au niveau des arrondissements par les contrôleurs. La formation des contrôleurs et des superviseurs TIC sera assurée par les superviseurs régionaux à Yaoundé. Ces formations, qui se feront chacune en 21 jours, seront organisées de la manière suivante :

 

·deux semaines pour la méthodologie du dénombrement et les procédures de remplissage des questionnaires papiers ;

 

·  une semaine pour l’utilisation des tablettes, y compris les séances pratiques.

 

Un séminaire d’harmonisation méthodologique sera organisé à l’intention des cadres de la Coordination Nationale qui assureront la supervision du recensement pilote dans les régions.

 ÉCHANTILLONNAGE

 Le recensement pilote devra se faire sur un échantillon de zones de dénombrement (ZD) issues de la cartographie du 4ème RGPH. Ces dernières doivent présenter aussi bien les spécificités liées aux contraintes naturelles, que celles liées aux différentes aires culturelles du Cameroun. C’est la raison pour laquelle l’ensemble des régions du Cameroun, ainsi que les différents milieux de résidence (urbain et rural), doivent être représentés.

 

Les zones de dénombrement seront choisies de manière raisonnée dans les arrondissements susceptibles de présenter le plus d’intérêt en termes d’expériences à tirer. Il sera tenu compte des critères suivants :

 

·  les zones d’insécurité, notamment les régions septentrionales et orientales;

 

·  les zones maritimes et lacustres ;

 

·  les zones à accès difficile ou zones enclavées ;

 

·  les zones non-connectées aux réseaux électrique et téléphonique ;

 

·  les zones à habitat dispersé ;

 

·  les zones à habitat dense ;

 

·  les zones frontalières, etc.

 

Dans chaque région, un arrondissement sera choisi en tenant compte des critères susmentionnés. Les départements du Mfoundi et du Wouri, qui sont essentiellement constitués des grandes métropoles de Yaoundé et Douala, seront considérés au même titre que les régions en raison de leur poids démographique et de leurs problèmes urbains spécifiques.

 

Pour chaque arrondissement retenu pour le recensement pilote, le tirage de l’échantillon portera sur les zones d’équipe, la zone d’équipe étant un ensemble de trois ZD contiguës. Pour l’ensemble du pays, l’échantillon du recensement pilote sera constitué d’environ 260 ZD.

 

DÉNOMBREMENT TEST :

 

Les travaux du dénombrement-test démarrent avec la reconnaissance des ZD et la mise à jour de la liste des structures et la numérotation des ménages. Cette activité se déroule en une semaine pendant laquelle l’agent recenseur fait le tour de la ZD pour identifier les limites, mettre à jour la liste des structures et enfin produire la liste des ménages.

 

Le dénombrement-test consiste à collecter des informations à l’aide des tablettes/Smartphones auprès des ménages résidant dans les ZD sélectionnées pour le recensement pilote. Pendant cette étape, on expérimente l’approche numérique du dénombrement dans tous ses aspects.

 

L’exécution du dénombrement-test permettra d’identifier les points de blocage sur les plans technique, logistique et administratif et d’estimer la durée de la collecte. Il s’agira également de voir comment les problèmes d’énergie électrique ont été résolus et comment le rechargement des tablettes a été effectué. Il faut enfin tester le contrôle et le transfert de données, c’est-à-dire voir comment les problèmes liés à la connexion internet ont influé sur les transferts des données et comment ils ont été résolus.

 

A la fin du travail dans une zone d’équipe, le travail des agents recenseurs est vérifié et validé par le chef d’équipe et le matériel de travail remis au contrôleur. Ce dernier à son tour vérifie et valide le travail du chef d’équipe. Après l’étape du contrôleur, le travail des agents et du chef d’équipe est validé par le superviseur technique, enfin par le coordonnateur régional. C’est à la fin de cette chaîne de validation technique du travail des agents que le service administratif de la Coordination Nationale autorisera le paiement du salaire du personnel de la zone d’équipe en question. Cette autorisation est matérialisée par la délivrance d’un quitus électronique à l’institution financière locale désignée pour le paiement des salaires du personnel de l’unité administrative concernée.

 

Le dénombrement-test permettra donc par ailleurs de :

 

·  tester le niveau de détérioration du matériel et leurs causes ;

 

·  d’estimer le temps mis dans la chaîne de validation technique du travail depuis la fin du travail dans la zone d’équipe jusqu’à la validation du coordonnateur régional ;

 

·  de tester la chaîne de paiement des salaires du personnel de terrain, notamment le fonctionnement des applications de gestion des mécanismes de ce mode de paiement estimer le temps mis pour le réacheminement du matériel vers la Coordination Nationale.

 

CONCOURS DE L'HYMNE DU 4ème RGPH

         Le Directeur Général du BUCREP, Coordonnateur National du 4ème Recensement Général de la Population et de l’Habitat, informe le public, qu’il est organisé un concours de la meilleure Chanson du 4ème Recensement.

         Le rôle de la chanson retenue sera de susciter de l’intérêt autour du 4ème Recensement, d’accompagner les activités de sensibilisation et de mobilisation envisagées, et de servir de support aux activités de communication censitaire.

         Les termes de référence du concours sont disponibles sur le site web du BUCREP, ainsi qu’à la Cellule de la Communication et des Relations Publiques, sise en face du stade Omnisport de Yaoundé.

 

 

TDR DU CONCOURS DE LA CHANSON DU QUATRIEME RECENSEMENT GENERAL DE LA POPULATION

ET DE L’HABITAT

 

1-   Informations générales

La Coordination Nationale du Quatrième Recensement Général de la Population et de l’Habitat institué par Décret No 2015/397 du 15 septembre 2015 du Président de la République, assure la conduite des opérations de recensement sur l’ensemble du territoire national.

En prélude à la phase du dénombrement principal, elle se propose de mener une campagne de sensibilisation et de mobilisation sociale visant à susciter l’adhésion des parties prenantes à toutes les phases de cette vaste opération.

A ce titre, elle organise un concours de la chanson du 4ème Recensement. Le rôle de la chanson retenue sera de susciter de l’intérêt autour du projet, d’accompagner les activités de sensibilisation et de mobilisation envisagées et de servir de support aux activités de communication censitaire.

2-   Règlements

Article 1 : Participants

Le concours est ouvert aux camerounais des deux sexes, jouissant de leurs droits civiques, disposant d’une adresse postale ou électronique (Email) et d’un numéro de téléphone valides.

Article 2 : Critères

L’œuvre doit être bilingue, c'est-à-dire composée obligatoirement dans les deux langues officielles. Elle doit décliner, en des paroles simples et faciles à retenir, les objectifs du 4ème recensement.

-      Elle doit notamment servir à la sensibilisation et à la mobilisation autour du 4ème Recensement.

-      Elle doit être accompagnée d’une version instrumentale.

Article 3 : Soumission de l’œuvre

-      Les œuvres seront déposées sur support CD ou sur clé USB, à la Cellule de la Communication du BUCREP à Yaoundé, sise en face du stade Omnisport Ahmadou Ahidjo, derrière l’Inspection régionale des Impôts du Centre. Elles peuvent également être expédiées via l’adresse Email du BUCREP : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. .

-      Elles doivent être accompagnées du texte de la chanson et, éventuellement, de la partition.

-      La durée de l’œuvre ne doit pas excéder deux minutes.

-      La date limite de soumission des œuvres est fixée au 10 mai 2017.

Article 4 : Processus de sélection

Les œuvres présentées au concours de la chanson du 4ème Recensement seront évaluées par un jury établi par la Coordination Nationale du 4ème Recensement

Article 5 : Restrictions

Chaque candidat ne peut soumettre qu’une seule chanson. Le non respect de cette règle entraînera la disqualification immédiate du candidat.

Article 6 : Prix

L’œuvre gagnante sera primée à 4 millions de FCFA

Article 7 : Droits d’auteur

La chanson gagnante deviendra la propriété de la Coordination Nationale du 4ème Recensement. L’auteur s’engage ainsi à céder tous les droits à la Coordination Nationale pour promouvoir le 4ème Recensement.

Article 8 : Annulation

Si les circonstances l’exigent, la Coordination Nationale du 4ème Recensement se réserve le droit de modifier le calendrier du concours ou d’annuler complètement celui-ci, sans engager sa responsabilité.

 

 

                                                                                                       Le Directeur Général

                                                                                                 Madame Bernadette MBARGA

 

Cartographie Censitaire du 4ème RGPH: travaux de terrain

Précisions de Madame le Coordonnateur National du 4ème RGPH


Lancement des travaux

Les travaux de cartographie censitaire ont pour objectif de localiser tous les sites habités, d’estimer la population de ces sites, afin de découper le territoire national en de petites zones de travail qui seront confiées aux agents recenseurs, pour le décompte de la population. Il s’agit également de collecter des informations sur les services et infrastructures communautaires de base (socio économiques et culturelles) qui existent dans les quartiers de ville et les villages.

Il faut dire que ces travaux ont commencé par un travail préliminaire en bureau, qui a consisté à  rassembler la documentation cartographique existante (cartes topographiques, plans de ville, images satellites, fichiers de forme, base cartographique du 3ème RGPH) à la mettre dans un système de références unique, afin de procéder à un découpage préliminaire. Ce dernier sera affiné après la descente sur le terrain qui va permettre d’effectuer des levés complémentaires et de corriger les imperfections éventuelles.

La démarche ayant conduit à ce découpage préliminaire, s’est basée sur les recommandations des Nations Unies pour les Recensements de la population du cycle 2020, à savoir l’utilisation des technologies géospatiales (Télédétection, GPS, SIG, etc.)

Déroulement de l’opération sur le terrain 

Les activités de terrain de la cartographie censitaire vont consister au déploiement, sur toute l’étendue du territoire national, des équipes que nous appelons des détachements de topographie.

Il s’agira pour chacun de ces détachements de :

Ø  Rencontrer les autorités administratives, et notamment  le Sous-préfet et solliciter de lui, les messages portés destinés aux différentes chefferies de 3ème degré de son territoire de commandement ;

Ø  Mettre à jour la liste des localités ;

Ø  Rencontrer, sensibiliser les chefs de quartier et solliciter d’eux une mobilisation de leur population ;

Ø  Reconnaître en compagnie du chef de quartier ou de son représentant, les limites de quartier et éventuellement des blocs ;

Ø  Matérialiser sur les cartes de quartier et de zones préliminaires, les limites exactes des quartiers suite aux indications des chefs de quartier ;

Ø  Effectuer les levés à l’aide du GPS des infrastructures et des points de repères des zones préliminaires;

Ø  Numéroter les habitations, identifier les ménages et procéder à l’estimation de la population;

Ø  Collecter les informations communautaires.

 

Population Cible de cette opération

L’ensemble de la population résidant sur le territoire national est concerné par cette opération. Il convient peut-être de rappeler que le Recensement de la population est une opération statistique qui se veut exhaustive. L’ensemble des ménages est donc notre cible, afin de pouvoir estimer efficacement l’effectif de la population. Ainsi, les zones de travail qui seront confiées à chaque agent recenseur seront quasiment homogènes de par leur taille, à savoir autour de 700 habitants en milieu rural et autour de 1000 habitants en milieu urbain.

Par ailleurs, les autorités traditionnelles sont également très sollicitées au cours de ces travaux, notamment les chefs de 3èmedégré (Quartier/Village) et les chefs de blocs dans la mesure où ils doivent aider à la reconnaissance des limites de leur territoire de commandement.

Ce qui est attendu de la population 

Il est attendu de la population de manière globale, qu’elle réserve un accueil chaleureux aux agents sur le terrain, qu’elle se prête aux interviews des agents et qu’elle contribue d’une manière ou d’une autre au succès de cette opération, car faut-il le rappeler, une cartographie censitaire réussie est un gage du succès du dénombrement de la population.

De même, nous souhaitons que les responsables des services et des infrastructures communautaires se prêtent également aux interviews des chefs de détachement et apportent leur contribution à la description des conditions de vie de nos communautés.

Objectif final de cette opération

L’objectif final que nous voulons atteindre au cours de cette opération, c’est tout d’abord de produire des cartes de zones de recensement facilement repérables, comportant des points de repères essentiels et pertinents, accessibles et ayant une taille démographique homogène. Ensuite, les informations sur les infrastructures vont nous permettre d’élaborer la carte sociale du Cameroun, à travers une analyse statistique et spatiale des données communautaires. Enfin, et après que les informations du dénombrement aient été exploitées, il sera mis sur pied un système de diffusion par internet (SIG-Web) des informations à références spatiales.

Nombre de diplômés du supérieur enrôles dans le cadre de cette opération

Dans le cadre des opérations de terrain de la cartographie censitaire, 300 diplômés du supérieur ont été enrôlés, dont 75 chefs de détachements et 225 agents topographes.

Situation de la cartographie censitaire dans le processus du Recensement

Dans le processus de mise en œuvre des opérations du Recensement Général de la Population et de l’Habitat (RGPH), la cartographie vient immédiatement après les travaux préparatoires qui consistent en l’élaboration de tous les documents méthodologiques, à la mise en place du cadre légal de l’opération, à la mobilisation des ressources, à l’acquisition de la logistique, etc.

Ensuite, vient la phase de test de tous les documents méthodologiques, des aspects organisationnels et administratifs, de la cartographie elle-même, des aspects de traitement et d’analyse, que nous appelons le Recensement Pilote.

Après le recensement pilote, intervient le décompte véritable de toute la population sur toute l’étendue du territoire national que nous appelons dénombrement principal. C’est au cours de cette phase que nous déploierons sur le terrain plus 30 000 agents recenseurs et chefs d’équipes afin de visiter tous les ménages et collecter les informations.

Immédiatement après, s’exécute une opération de contrôle de l’exhaustivité du dénombrement, appelée Enquête Post Censitaire. Il s’agit ici au cours d’une enquête par sondage, de voir la proportion des ménages qui n’ont pu être recensés et d’appliquer éventuellement un coefficient de redressement.

Par la suite, la phase d’exploitation des informations collectées de façon numérique, à l’aide des Smartphones, permet de produire des tableaux statistiques qui vont donner lieu à la publication des résultats définitifs du recensement.

Une autre phase importante du recensement est l’analyse des données qui permet de décrire, de catégoriser, voire d’expliquer à travers des indicateurs, des représentations, des cartes des informations selon  des thèmes spécifiques.

Enfin, nous avons la diffusion et la dissémination de l’ensemble des informations qui ont été produites dans le cadre de cette vaste opération.

Il faut dire qu’à toutes ces phases, est greffée de manière transversale la communication censitaire, qui atteint son intensité la plus forte pendant le dénombrement de la population.

Cette opération est essentiellement  numérique. Les Smartphone sont utilisés pour collecter les informations et les GPS pour effectuer les levés de coordonnées géographiques.

 

Newsletter

Visiteurs

Aujourd'hui
Cette semaine
Tous
337
17391
765714

Contact

  • BUCREP
  • BP 12932 Yaoundé-Cameroun
  • Email: contact@bucrep.cm
  • Tel: (237) 222 20 30 71

Nous Ecrire

.