Vendredi, le 26 mai 2017

Analyse Thématique

Principaux indicateurs - Caractéristiques de l'habitat

Indicateurs

Milieu

Région

Cameroun

Adamaoua

Centre

Est

Extrême-Nord

Littoral

Nord

Nord-Ouest

Ouest

Sud

Sud-Ouest

Proportion de logements dont les murs sont en matériau durable (%)

Urbain

18,3

63,1

34,4

27,4

84,5

24,1

38,1

48,9

62,6

71,7

60,8

Rural

6,8

19,8

11,9

8,1

58,0

4,8

10,0

12,9

30,7

36,3

15,2

Ensemble

11,3

51,7

20,0

12,6

82,4

10,4

21,3

28,2

42,4

53,2

39,1

Proportion de logements dont le sol est en matériau durable (%)

Urbain

79,8

90,4

66,4

40,8

88,8

66,3

76,6

72,6

88,2

94,2

82,3

Rural

19,4

34,8

15,1

8,7

51,8

9,2

24,9

24,6

37,4

52,4

23,3

Ensemble

43,2

75,8

33,6

16,2

85,9

25,6

45,8

45,0

56,0

72,3

54,3

Proportion de logements dont le toit est en matériau durable (%)

Urbain

92,8

99,4

85,6

75,9

99,7

80,5

97,3

98,8

99,8

99,0

96,3

Rural

34,9

92,2

39,8

20,2

95,7

13,9

80,9

95,7

94,3

85,7

57,8

Ensemble

57,7

97,5

56,3

33,2

99,4

33,0

87,5

97,0

96,3

92,0

78,0

Proportion de logements ne disposant pas de lieu d'aisance (%)

Urbain

0,9

0,7

3,1

4,8

1,3

2,2

1,1

1,0

1,1

1,5

1,4

Rural

8,6

6,4

19,1

27,1

9,6

28,5

4,9

5,0

5,3

10,3

15,0

Ensemble

5,6

2,2

13,3

21,9

2,0

21,0

3,3

3,3

3,8

6,1

7,9

Taux d'accès des ménages à l'électricité (%)

Urbain

60,8

92,6

57,9

40,2

91,3

52,0

68,0

74,5

86,2

82,8

80,7

Rural

7,8

29,9

7,0

5,8

35,7

4,2

12,1

24,6

37,7

30,8

16,4

Ensemble

28,7

76,2

25,3

13,8

87,0

17,9

34,7

45,8

55,5

55,6

50,2

Taux d'accès des ménages à une source d'eau de boisson salubre (%)

Urbain

47,8

84,1

39,5

52,4

84,4

65,0

76,1

65,3

60,7

88,6

76,2

Rural

15,5

21,7

14,9

20,3

26,1

15,4

34,7

16,5

22,6

40,0

22,5

Ensemble

28,2

32,0

23,8

27,8

60,4

29,7

51,4

37,2

36,6

63,2

50,7

Proportion de ménages utilisant un combustible solide (%)

Urbain

75,2

32,2

77,0

85,1

45,7

82,5

74,8

74,4

52,1

51,1

53,2

Rural

88,1

87,3

92,9

91,8

82,8

91,0

90,6

90,9

90,2

84,9

89,8

Ensemble

83,1

46,7

87,2

90,2

48,6

88,6

84,2

83,9

76,3

68,8

70,7

Taux de propriétaires occupants (%)

Urbain

58,7

36,6

52,4

69,8

47,5

64,1

56,4

58,3

29,8

30,8

47,0

Rural

86,5

79,3

86,2

95,0

68,0

94,2

86,4

87,5

71,1

59,9

84,9

Ensemble

75,6

47,8

74,0

89,1

49,1

85,5

74,3

75,1

56,0

46,0

65,0

Principaux indicateurs - Activités Economiques

Indicateurs

Sexe

Région

Ensemble

Adamaoua

Centre

Est

Extrême-Nord

Littoral

Nord

Nord-Ouest

Ouest

Sud

Sud-Ouest

Cameroun

taux brut d'activité en (%)

Masculin

64,9

65,6

73,1

64,2

68,1

69,3

62,8

61,4

72,7

64,6

66,0

Féminin

29,1

48,6

54,8

48,3

43,3

50,7

56,8

47,3

59,1

48,7

48,4

Total

46,8

57,1

63,7

55,9

55,7

59,8

59,5

53,4

66,0

56,8

56,9

taux d'emploi en (%)

Masculin

55,3

48,5

64

56,3

45,3

63

50,7

46,9

60,3

51,4

52,2

Féminin

23,7

34,2

49

44,8

24,5

47

47

38

50,2

36,6

38,1

Total

39,3

41,3

56

50,3

34,9

55

48,7

41,9

55,3

44,1

44,9

taux de chômage en (%)

Masculin

14,8

26,1

12,4

12,3

33,5

8,7

19,2

23,6

17,0

20,5

21,0

Féminin

18,6

29,7

10,3

7,4

43,3

6,5

17,3

19,7

15,1

24,9

21,3

Total

16,0

27,6

11,5

10,1

37,3

7,7

18,2

21,6

16,2

22,4

21,1

taux d"emploi vulnérable en (%)

Masculin

78,7

55,3

80

91,6

49,6

87,7

80,9

74,2

68,5

70,7

71,9

Féminin

93,2

72,2

95

98,2

67,2

97,3

91,3

91,3

88,8

82,1

87

Total

83,1

62,3

87

94,7

55,8

92

86,3

83

77,6

75,4

78,5

taux de salarisation en'%) dans le secteur non agricole

Masculin

41,8

55,9

50,2

37,1

52,6

43,3

29,2

40,0

54,7

39,7

48,2

Féminin

19,6

41,1

27,7

15,8

34,0

18,9

16,5

22,6

31,8

21,5

30,9

Total

37,1

51,2

45,1

32,4

46,8

37,6

25,0

34,7

47,7

32,9

42,9

proportion de femmes au foyer en (%)au sein de la population inactive

Ensemble

53,9

32,9

47,0

35,1

43,1

42,0

21,6

38,3

39,3

27,6

37,0

Urbain

54,2

34,9

49,6

51,6

43,6

54,5

22,6

41,9

43,4

26,2

40,8

Rural

53,7

25,0

44,6

27,5

34,7

33,2

20,8

35,1

35,8

28,8

31,8

Résumé - Mesure et cartographie de la pauvreté à partir des conditions de vie

tome14

 

Rédacteurs:

Dr. DJOUMESSI  Joseph Blaise, Démographe
M. KOM Yves Huster, Ingénieur Statisticien Economiste
 
 
Résumé:
 

Le présent travail se fixe comme objectifs, mesurer et cartographier la pauvreté des conditions de vie à l’aide des seules données du 3ème Recensement Général de la Population et de l’Habitat réalisé au Cameroun en novembre 2005. En fournissant des indicateurs stratégiques au niveau national, régional et départemental, ce thème voudrait une contribution forte à l’objectif n° 9 de 3ème Recensement Démographique : «fournir des données pour l’élaboration et la mise en œuvre de la stratégie de la lutte contre la pauvreté, en rapport avec le Programme National de Gouvernance.»

Le bien-être en termes de conditions de vie des ménages à été mesuré à l’aide d’un Indicateur Composite de Pauvreté (ICP) calculé avec la méthode d’Analyse en Composante Principale (ACP) sur des données des caractéristiques de l’habitat et des conditions de vie des ménages que sont : statut d’occupation, type de structure, matériaux des construction du logement, source d’énergie pour l’éclairage, d’énergie, la cuisson, d’approvisionnement en eau de boisson, le lieu d’aisance, d’évacuation des eaux usées et ordures ménagères, le site d’implantation et la voie d’accès au logement. A partir des valeurs croissantes de la distribution de l’ICP, cinq quintiles de richesse ont été élaborés : les ménages plus pauvres, pauvres modérés, moyens, riches et plus riches. Les ménages du premier du deuxième quintile sont des ménages et ceux des trois derniers sont des ménages non pauvres.

Un rapprochement de nos résultats avec ceux de l’enquête MICS III et calculés avec la même méthodologie ont les mêmes tendances malgré quelque différence de niveau. C’est ainsi que l’incidence de la pauvreté non monétaire issue du 3ème RGPH au niveau national (36,1%) est de quatre points inférieure à celle du MICS III (40,1%). Par ailleurs, au niveau régional, l’Extrême-Nord reste la région la plus pauvre avec une incidence de 76,3% contre 81,5% au MICS III. A Douala et Yaoundé, les incidences de la pauvreté sont quasiment nulles selon ces deux sources.

Au Cameroun, 17,5% des ménages sont plus pauvres, 18,6% pauvres modérés, 20,5 riches, et 24,5 plus riches ; 36% des ménages sont pauvres et 64% non pauvres. L’incidence de la pauvreté est plus élevée en milieu rural (66%) qu’en milieu urbain (7%). Elle est aussi légèrement plus élevée dans les ménages dirigés par des hommes (37%) par rapport à ceux dont les chefs sont des femmes (32%). Au niveau des régions, l’Extrême-Nord (76%) a la plus forte incidence et le Littoral sans Wouri (13%) la plus faible. Le Mayo Danay avec une incidence de 88% est le département le plus pauvre et le Fako (2%).

L’âge moyen des chefs descend de 43,7ans dans les ménages plus pauvres à 37,2 ans aux plus riches. La pauvreté augmente ainsi avec l’âge moyen des chefs de ménage et cela quelque soit le milieu de résidence. On constate par rapport au sexe, que les femmes chefs des ménages pauvres sont plus âgées que les hommes qui jouent le même rôle en milieu urbain comme en rural. En milieu urbain, la région du Littoral a les chefs de ménage les plus âgés (51,2 ans) et celle de l’Est les moins âgés (41 ans) ; alors qu’en rural, on a l’Ouest (52,5 ans) et le Nord ’41,4 ans). Les hommes chefs de ménage plus âgés sont ceux de la région de l’Ouest (50,2ans) et les moins âgés sont ceux de l’Est (40,2 ans).

Les chefs ménage célibataires et en union libre ont la plus faible incidence (17%). L’incidence la plus élevée (57%) au niveau des régions est celles des régions de l’Extrême-Nord et du Nord. Celles des bigames (82%) et des chefs de ménage en union libre (63%) sont aussi enregistrés dans cette région de l’Extrême-Nord. La région de l’Adamaoua a l’incidence la plus élevée des trigames (79%). En suite l’Extrême-Nord revient avec les plus fortes incidences des séparés (81%), des divorcés (72%), et des veufs (82%).

La taille moyenne des ménages pauvres (5,7) est plus forte que celle des non pauvres (4,8) ; celle des mêmes ménages dirigés par les femmes (3,9) est bien inférieure à celle de ceux dirigés par les hommes (6,1). Le milieu de résidence n’affecte pas de manière très significative la taille moyenne des ménages selon le statut de la pauvreté. La taille moyenne des ménages décroit des ménages plus pauvres (5,6) aux plus riches (4,2) ; la taille moyenne de ménage augmente avec la pauvreté.

Le milieu rural abrite 90% de la population pauvre et 26% de la population non pauvre du Cameroun. La moitié de la population des ménages pauvres du Cameroun habite les régions de l’Extrême-Nord et du Nord qui n’ont que 38% de la population totale du pays. En milieu rural, ces régions comptent 14% de la population mais regroupent près de la moitié de la population rurale pauvre du Cameroun. L’incidence de la pauvreté selon le secteur d’emploi révèle qu’avec une incidence de 71% , le secteur traditionnel apparaît comme un foyer de pauvreté comparé au secteur moderne(2,7%) et au secteur informel(10,6%). Le milieu de résidence introduit de grandes différences ; ainsi, l’incidence du secteur moderne urbain est de 1,1% contre é 23,6% pour le milieu rural et 24% contre 41,7% pour le secteur in formel ; et enfin pour le traditionnel, on a 38 contre 76,3%. Huit pourcent seulement des salariés (permanents ou temporaires) sont des pauvres. Les travailleurs pour leur propre compte (56%), sont des pauvres ; 93% des personnes occupées et pauvres sont des travailleurs indépendants.

 

Le taux de scolarisation des enfants de 6 à 11 ans des ménages pauvres est de 64% alors que celui des non pauvres est de 87%. L’écart entre le taux de scolarisation des garçons et des filles est respectivement à 7 et 4 points chez les plus pauvres et les pauvres. La discrimination envers les filles est plus accentuée dans les ménages pauvres que dans les non pauvres. Elle plus accentuée dans l’Extrême-Nord, le Nord, l’Adamaoua et l’Est. Les populations des ménages pauvres habitent dans les logements de type bas standing (13%), traditionnels améliorés (26%), traditionnels simples (38%), et précaires (14%) alors que les non pauvres habitent dans les logements de type haut standing(5,6), standing moyen (28%), bas standing (47%), et traditionnel amélioré (16%).

Principaux indicateurs - Etat et Structure

Indicateurs

Sexe

Région

Ensemble Cameroun

Adamaoua

Centre

Est

Extrême-Nord

Littoral

Nord

Nord-Ouest

Ouest

Sud

Sud-Ouest

Effectif de population

M

438 913

1 552 362

385 145

1 535 247

1 260 937

836 927

828 862

805 478

321 343

666 822

8 632 036

F

445 376

1 545 682

386 610

1 576 545

1 249 326

851 032

900 091

914 569

313 312

649 257

8 831 800

T

884 289

3 098 044

771 755

3 111 792

2 510 263

1 687 959

1 728 953

1 720 047

634 655

1 316 079

17 463 836

Age moyen

M

20,8

22,6

21,0

20,3

24,1

20,3

21,2

21,4

24,5

22,5

21,8

F

20,5

23,0

21,5

20,6

23,9

19,7

22,5

24,5

25,8

22,0

22,3

T

20,7

22,8

21,2

20,5

24,0

20,0

21,9

23,0

25,1

22,3

22,1

Age médian

M

15,5

19,7

15,9

13,8

21,6

14,8

15,8

15,0

19,8

18,9

17,1

F

16,2

19,7

17,2

15,4

21,4

15,8

18,0

18,0

20,2

19,0

18,3

T

15,8

19,7

16,6

14,6

21,5

15,3

16,8

16,4

20,0

19,0

17,7

Densité de population (hbts. /km2)

13,9

44,9

7,1

90,8

124,0

25,5

99,9

123,8

13,4

51,4

37,5

Taux d'urbanisation

 

38,8

71,9

36,5

22,8

92,6

27,9

37,1

42,6

35,8

42,5

48,8

enfants âgés de 0 à 59 mois

M

81 036

246 468

74 170

317 078

176 486

171 496

132 485

143 078

54 804

95 046

1 492 147

F

80 870

242 036

72 217

308 997

168 441

169 713

130 919

139 510

54 495

92 503

1 459 701

T

161 906

488 504

146 387

626 075

344 927

341 209

263 404

282 588

109 299

187 549

2 951 848

Enfants âgés de 6 à 14 ans :

M

116 582

318 658

95 097

429 185

232 354

216 766

229 817

230 939

62 459

154 978

2 086 835

F

112 540

315 277

89 194

403 024

230 663

205 858

222 418

221 355

57 813

150 034

2 008 176

T

229 122

633 935

184 291

832 209

463 017

422 624

452 235

452 294

120 272

305 012

4 095 011

Femme en âge de procréer (12-49 ans)

 

236 229

907 910

203 490

775 936

786 615

442 196

502 090

469 461

161 824

386 192

4 871 943

Population en âge de début d’activité (15-24 ans) 

M

84 835

346 069

70 397

262 474

276 207

147 271

178 581

155 684

65 382

144 667

1 731 567

F

92 863

362 879

78 799

282 365

300 858

169 924

197 175

174 696

64 515

151 055

1 875 129

T

177 698

708 948

149 196

544 839

577 065

317 195

375 756

330 380

129 897

295 722

3 606 696

Population des jeunes (15-34 ans):

M

137 442

600 133

121 211

420 160

505 280

249 431

272 452

226 865

111 679

253 208

2 897 861

F

153 217

605 387

130 220

489 385

528 028

294 307

321 221

279 731

102 871

259 035

3 163 402

T

290 659

1 205 520

251 431

909 545

1 033 308

543 738

593 673

506 596

214 550

512 243

6 061 263

Population d’âge actif (15 à 59 ans) 

M

204 012

883 578

186 387

635 972

773 004

378 491

392 751

352 001

171 775

368 515

4 346 486

F

217 808

869 924

194 289

726 147

763 656

413 014

470 785

447 807

161 126

363 795

4 628 351

T

421 820

1 753 502

380 676

1 362 119

1 536 660

791 505

863 536

799 808

332 901

732 310

8 974 837

Personnes âgées (60 ans et +) 

M

21 359

58 024

15 605

90 924

45 001

36 775

44 960

49 938

23 934

28 323

414 843

F

18 533

74 678

17 756

79 363

53 929

30 186

47 958

77 462

31 792

24 142

455 799

T

39 892

132 702

33 361

170 287

98 930

66 961

92 918

127 400

55 726

52 465

870 642

Catholiques (%)

M

7,8

64,4

41,8

16,7

51,5

26,8

35,7

34,7

39,1

41,1

38,2

F

7,3

66,3

42,9

17,0

52,5

26,7

35,5

34,7

39,0

41,4

38,6

T

7,5

65,4

42,4

16,8

52,0

26,7

35,6

34,7

39,0

41,3

38,4

Protestants (%)

M

18,6

21,1

29,6

15,0

27,3

18,7

48,4

21,6

47,5

35,9

25,7

F

18,7

21,7

30,9

15,2

29,5

18,2

50,2

23,5

50,6

38,5

26,9

T

18,7

21,4

30,3

15,1

28,4

18,5

49,3

22,6

49,1

37,2

26,3

Musulmans (%)

M

71,2

6,1

17,8

43,5

6,3

40,5

9,7

21,9

4,7

1,4

21,3

F

71,8

4,6

16,3

42,0

4,9

40,9

9,0

20,7

3,0

1,0

26,9

T

71,5

5,3

17,1

42,7

5,6

40,7

9,3

21,2

3,8

1,2

26,3

Animistes (%)

M

0,3

0,3

0,4

19,5

1,2

8,7

0,3

8,2

0,3

0,7

5,5

F

0,3

0,3

0,3

20,7

0,9

9,2

0,2

8,0

0,2

0,6

5,7

T

1,4

0,4

0,4

20,1

1,0

8,9

0,2

8,1

0,3

0,6

5,6

Autres chrétiens (%)

M

1,4

1,4

5,6

1,4

5,6

8,7

3,1

1,7

4,6

14,3

4,1

F

1,3

1,3

5,6

1,3

5,7

9,2

3,1

1,5

4,1

14,1

4,0

T

1,4

1,4

5,6

1,4

5,7

8,9

3,1

1,6

4,4

14,2

4,0

Population de nationalité étrangère

M

9 496

21 470

4 001

16 553

26 021

31 576

3 773

2 704

3 414

32 794

151 802

F

9 132

13 473

3 621

15 180

16 985

27 962

4 243

3 192

2 140

24 085

120 013

T

18 628

34 943

7 622

31 733

43 006

59 538

8 016

5 896

5 554

56 879

271 815

Résumé - Situation socioéconomique des personnes vivant avec un handicap

tome13

 

Rédacteurs:

M. AHANDA Jean Marie, Démographe
M. MBOUYAP K. Yves-Merlin, Démographe
 
 
Résumé:
 

L’étude du thème « Situation socioéconomique des personnes vivant avec un handicap » s’inscrit en droite ligne de l’objectif n°10 du 3ème Recensement Général de la Population et de l’Habitat (3ème RGPH) relatif au plaidoyer en faveur des populations vulnérables.

 

Les indicateurs sur le handicap présentés ici ont été obtenus à partir des informations recueillies auprès de l’ensemble de la population du Cameroun lors du dénombrement de novembre 2005. Il s’agissait de savoir, pour chaque membre résident d’un ménage recensé, si oui ou non il souffre d’un des huit handicaps majeures retenus à cette occasion. Cette question permettait donc de savoir si le recensé était sourd, muet, aveugle, Infirme des membres inférieurs, Infirme des membres supérieurs, malade mental, lépreux ou albinos.

 

A l’issu du traitement des informations sus évoquées, il en ressort qu’en novembre 2005, on a dénombré 262119 personnes vivant avec au moins un handicap dont 127738 femmes et 134738 hommes, soit des taux de prévalence du handicap de 1,5%pour l’ensemble; 1,5%pour les femmes et 1,6% pour les hommes dans la population résidente du Cameroun. Le milieu rural a un taux plus élevé (1,7%) que le milieu urbain (1,3%). Les hommes représentent 51,4% des personnes handicapées contre 48,6% de femmes. Les personnes handicapées représentent 1,3% de la population urbaine et 1,7% dans la population rurale. Les résultats du 3ème RGPH confirme que la prévalence du handicap dans la population du pays augmente avec l’âge, sans doute à cause des maladies incapacitantes qui augmente également avec l’âge ; la population de moins de 15 ans a une prévalence de 1,0% tandis que celle de plus de 60 ans est à un taux de 5,7%. La population masculine a des taux de prévalence supérieurs à ceux des femmes quel que soit le milieu de résidence. En milieu urbain la prévalence dans la population masculine est de 1,4% contre 1,3% dans la population féminine et en milieu rural elle est de 1,8% dans la population masculine contre 1,7% dans la population féminine. Par type de handicap, les sourds sont les plus nombreux parmi les personnes handicapées avec un taux de prévalence de 38,8% suivis par les infirmes des membres inférieurs (15,3%), les muets (14 , 3%), les aveugles (10,9%), les lépreux (6,7%), les infirmes des membres supérieurs (6,3%), les malades mentaux (6,3%) et en fin, les albinos (1,4%). Par région, les taux de prévalence se présentent comme suit : Adamaoua (0,9%), Centre (1,6%), Est (1,3), Extrême-Nord (1,6%), Littoral (1,5%), Nord (1,2%), Nord-Ouest (1,9%), Ouest (1,8%), Sud (2,6%) et Sud-Ouest (1,6%). C’est donc l’Adamaoua (0,9%) qui enregistre le taux de prévalence le plus faible alors que la région du Sud enregistre le taux le plus élevé (2,6%).

 

S’agissant de la présence de plusieurs types de handicaps chez une même personne, près d’une personne handicapée sur quatre vit avec au moins deux handicaps (23%). Cette proportion est également plus élevée en zone rurale (26%) qu’en zone urbaine (19%). Par contre, les femmes handicapées semblent bien plus touchées par le handicap multiple (25%) que les hommes handicapés (21%). Dans certaines régions, trois personnes sur dix ont plusieurs types handicaps ; il s’agit des régions de l’Ouest (32%), du Nord-Ouest (30%), de l’Adamaoua (29%) et du Sud (27%).

 

La scolarisation des enfants handicapés souffre de leur condition. Les taux nets de scolarisation des jeunes handicapés sont de 69,9% pour l’ensemble, 77,3% pour les garçons et 77,2% pour les filles en milieu urbain contre 66,4% pour les garçons et 63,7% pour les filles en milieu rural. Ces taux se présentent comme suit par régions : Adamaoua (45,3%), Centre (76,6%), Est (66,1%), Extrême-Nord (62,8%), Littoral (81,8%), Nord (55,7%), Nord-Ouest (72,2%), Ouest (78,9%), Sud (75,3%) et Sud-Ouest (76,0%). Mis à part le cas des régions de l’Extrême-Nord et du Nord où la scolarisation des enfants handicapés ne semble pas entravée par leur handicap, le taux de scolarisation de ces enfants dans les autres régions est en dessous de la moyenne d’ensemble des taux de scolarisation des enfants dans ces régions. Ces faibles niveaux comparatifs de taux de scolarisation dans le primaire des enfants vivant avec un handicap induit au final de faibles niveaux comparatifs d’instruction et d’alphabétisation chez les personnes handicapées. Les muets, les malades mentaux et les aveugles sont les plus défavorisés en matière de scolarisation.

 

S’agissant des activités économiques des personnes vivant avec un handicap, les niveaux de leurs taux d’activité sont plus faibles et se présentent comme suit : 46,5% pour l’ensemble, 53,0% pour les hommes et 39,3% pour les femmes. Selon le milieu de résidence, le taux d’activité en milieu urbain est de 43,1% et de 48,9% en milieu rural ; les taux de chômage sont de 16,4% pour l’ensemble des personnes vivant avec un handicap, 16 ,5% chez les hommes et 16,1% chez les femmes alors que selon le milieu de résidence, le taux de chômage est plus important en milieu urbain (29,7%) qu’en milieu rural (7,7%). Selon les branches d’activité, la majorité des personnes handicapées se retrouve dans l’agriculture, la sylviculture, la chasse et la pêche où elles sont présentes à 71,1% pour l’ensemble, 90,6%en milieu rural et 29,1%en milieu urbain. Selon le statut dans l’emploi, les personnes handicapées sont en grande partie indépendantes comme on peut le constater : 10,7% parmi elles sont salariés permanents, 8,3% salariés temporaires, 0,4% employeurs, 70,4% indépendants, 9,9% aides familiaux, 0,2% apprentis rémunérés et 0,1% apprentis non rémunérés. Etant en majorité indépendantes ,les personnes handicapées ont aussi des taux de salarisation assez bas, soit 19,0% dans l’ensemble, 23 ,4% chez les hommes et 12,7% chez les femmes, 8,8% en milieu rural et 39,8% en milieu urbain. Selon les secteurs d’emploi, les personnes handicapées sont présentes à 10,4% dans le secteur formel ou moderne, 26,1% en milieu urbain et 2,6% en milieu rural; 21,6% dans le secteur informel non agricole, 47,1% en milieu urbain et 9,0% en milieu rural; dans le secteur informel agricole, elles se retrouvent à 68,0% pour l’ensemble, 26,8% en milieu urbain et 88,3% en milieu rural.

 

Au Cameroun, le handicap semble ne pas être un obstacle au mariage. La situation matrimoniale des personnes vivant avec un handicap est la suivante : célibataires (37,0%) des personnes vivant avec un handicap, mariés (47,8%), unions libres (3,8%), séparés (1,3%), divorcés (2%), veufs/veuves (8,8%). Selon le milieu de résidence, la répartition est la suivante : célibataires (37,0%) en milieu urbain et (25,4%) en milieu rural, mariés (47,8%) en milieu urbain et (53,3%) en milieu rural, unions libres (3,8%) en milieu urbain et (3,1%) en milieu rural, séparés (1,3%) en milieu urbain et (2,0%) en milieu rural, divorcés (1,2%) en milieu urbain et (1,7%) en milieu rural, veufs/veuves (8,8%) en milieu urbain et (14,5%) en milieu rural. De plus, il y a moins d’union libre chez les personnes vivant avec un handicap que dans l’ensemble de la population. Par contre, les personnes vivant avec un handicap sont plus touchées par les ruptures d’union. En effet, on dénombre chez eux : 1,7% de séparés, 1,5% de divorcés et 12,1% de veufs contre respectivement 1,0%, 0,9% et 5,2% dans l’ensemble de la population.

 

Parmi les personnes handicapées 84578 ont été dénombrées chefs de ménage, soit 2,5% de tous les chefs de ménage du pays. Cette proportion est de 2,0% en milieu urbain et 3,1% en milieu rural. Parmi les chefs de ménage vivant avec un handicap, les hommes sont les plus nombreux (73,2%) contre 26,8% de chez de ménage handicapés de sexe féminin. On a également constaté que les conditions de vie dans les ménages dirigés par une personne vivant avec un handicap sont moins confortable quels que soient le sexe du chef de ménage et le milieu de résidence.

 

Toutes ces informations et bien d’autres sont contenues dans le tome 13 des analyses thématiques du 3ème RGPH.
 

Newsletter

Visiteurs

Aujourd'hui
Cette semaine
Tous
876
16857
765180

Contact

  • BUCREP
  • BP 12932 Yaoundé-Cameroun
  • Email: contact@bucrep.cm
  • Tel: (237) 222 20 30 71

Nous Ecrire

.