Samedi, le 27 mai 2017

Analyse Thématique

Résumé - Etat et Structures de la popualtion

tome01

 

Rédacteurs:

M. TCHAKOUNTE NANA Ferdinand, Démographe
 M. NDZOMO NKAMA Félix Alexandre, Démographe 

  

Résumé:

Les résultats du Troisième Recensement Général de la Population et de l’Habitat (3ème RGPH) indiquent que la population du Cameroun en 2005 est de 17 463 836 habitants dont 8 831 800 femmes et 8 632 036 hommes, soit un rapport de masculinité de 98 hommes pour 100 femmes. Les femmes représentent 50,6 % de la population et les hommes 49,4 %. La population féminine est encore plus importante en milieu rural (51,3%) qu’en milieu urbain.
 
La population du Cameroun est caractérisée par son extrême jeunesse. L’âge médian est de 18 ans dans l’ensemble de la population, 18,3 ans chez les femmes et 17,1 ans chez les hommes. La moitié de la population a moins de 18 ans.
 
 
De 1987 à 2005, la population du Cameroun s’est accrue à un rythme annuel moyen de 2,9%. A ce rythme, elle doublera son effectif autour des années 2030.
 
La population du Cameroun est très inégalement répartie sur le territoire national. Sa densité moyenne en 2005 est de 37,5 habitants au kilomètre carré. Les valeurs maximales de cette densité se rencontrent dans les régions du Littoral (124,0 habitants au km2) et de l’Ouest (123,8 habitants au km2) et les valeurs minimales dans les régions du Nord (25,5 habitants au km2) de l’Adamaoua (13,9 habitants au km2), du Sud (13,4 habitants au km2) et l’Est (7,1 habitants au km2).
 
 
La population urbaine a connu un essor remarquable. En 2005, 8 514 936 personnes ont été dénombrées en milieu urbain contre 8 948 898 en zone rurale, soit un taux d’urbanisation de 48,8% contre 28,5% en 1976 et 39,0% en 1987
 
Le Cameroun compte 312 villes en 2005 avec deux mégalopoles, Yaoundé et Douala. Ce nombre était de 195 en 1976 et de 208 en 1987. Les villes du Cameroun sont de tailles très diverses: 27 villes ont chacune moins de 1000 habitants et 9 ont au moins 100 000 habitants. Les deux villes les plus peuplées du pays demeurent Douala et Yaoundé, avec 1 907 479 et 1 817 524 habitants respectivement.
 
 
Sur le plan socioculturel, 3 religions  dominent le paysage religieux Camerounais : la religion catholique (38,4%), la religion protestante (26,3%) et l’islam (20,9%). Le poids des pratiquants de l’animisme et des adeptes des religions émergentes « autres chrétiens » est modeste, avec respectivement 5,6% et 4,0%.
 
La population étrangère est majoritairement constituée d’Africains (94,9%). Les Nigérians sont de loin la communauté la plus représentée (39,31 %) suivis des Tchadiens (27,4%) et des Centrafricains (5,7%). Les Français, avec un pourcentage de 1,79, représente la plus forte colonie de population étrangère européenne. Ils sont suivis par les Italiens (0,2%), les Allemands (0,11%) et les Britanniques (0,1%). Les Asiatiques, dont la colonie chinoise est la plus importante, sont présents pour 1,3% et les Américains pour 0,32%. 
  
Les résultats du Troisième Recensement Général de la Population et de l’Habitat (3ème RGPH) indiquent que la population du Cameroun en 2005 est de 17 463 836 habitants dont 8 831 800 femmes et 8 632 036 hommes, soit un rapport de masculinité de 98 hommes pour 100 femmes. Les femmes représentent 50,6 % de la population et les hommes 49,4 %. La population féminine est encore plus importante en milieu rural (51,3%) qu’en milieu urbain.
  
La population du Cameroun est caractérisée par son extrême jeunesse. L’âge médian est de 18 ans dans l’ensemble de la population, 18,3 ans chez les femmes et 17,1 ans chez les hommes. La moitié de la population a moins de 18 ans.
 De 1987 à 2005, la population du Cameroun s’est accrue à un rythme annuel moyen de 2,9%. A ce rythme, elle doublera son effectif autour des années 2030.
  
La population du Cameroun est très inégalement répartie sur le territoire national. Sa densité moyenne en 2005 est de 37,5 habitants au kilomètre carré. Les valeurs maximales de cette densité se rencontrent dans les régions du Littoral (124,0 habitants au km2) et de l’Ouest (123,8 habitants au km2) et les valeurs minimales dans les régions du Nord (25,5 habitants au km2) de l’Adamaoua (13,9 habitants au km2), du Sud (13,4 habitants au km2) et l’Est (7,1 habitants au km2).
 La population urbaine a connu un essor remarquable. En 2005, 8 514 936 personnes ont été dénombrées en milieu urbain contre 8 948 898 en zone rurale, soit un taux d’urbanisation de 48,8% contre 28,5% en 1976 et 39,0% en 1987.
Le Cameroun compte 312 villes en 2005 avec deux mégalopoles, Yaoundé et Douala. Ce nombre était de 195 en 1976 et de 208 en 1987. Les villes du Cameroun sont de tailles très diverses: 27 villes ont chacune moins de 1000 habitants et 9 ont au moins 100 000 habitants. Les deux villes les plus peuplées du pays demeurent Douala et Yaoundé, avec 1 907 479 et 1 817 524 habitants respectivement.
Sur le plan socioculturel, 3 religions  dominent le paysage religieux Camerounais : la religion catholique (38,4%), la religion protestante (26,3%) et l’islam (20,9%). Le poids des pratiquants de l’animisme et des adeptes des religions émergentes « autres chrétiens » est modeste, avec respectivement 5,6% et 4,0%.
La population étrangère est majoritairement constituée d’Africains (94,9%). Les Nigérians sont de loin la communauté la plus représentée (39,31 %) suivis des Tchadiens (27,4%) et des Centrafricains (5,7%). Les Français, avec un pourcentage de 1,79, représente la plus forte colonie de population étrangère européenne. Ils sont  suivis par les Italiens (0,2%), les Allemands (0,11%) et les Britanniques (0,1%). Les Asiatiques, dont la colonie chinoise  est la plus importante, sont présents pour 1,3% et les Américains pour 0,32%.
 

Newsletter

Visiteurs

Aujourd'hui
Cette semaine
Tous
335
17389
765712

Contact

  • BUCREP
  • BP 12932 Yaoundé-Cameroun
  • Email: contact@bucrep.cm
  • Tel: (237) 222 20 30 71

Nous Ecrire

.